Le "bug", terme issu de l'informatique peut s'adapter

à ce que je suis entrain de connaître.

La perte des repères s'avère particulièrement déstabilisante:

A l'impossibilité d'écrire, de taper un texte à l'ordinateur, de lire, même un roman s'ajoute à une vision aléatoire.

Les codes  deviennent incertains, les numéros de téléphone s'effacent, seul, celui de Michel restait en mémoire ..les dates,les images même s'en allaient,les noms,les prénoms foutaient le camps...incompréhension et confusion totale . La préhension des objets était et est toujours un souci et ça me panique (imprécision).

Malencontreusement soignée pour une dépression, au début j'ai chuté plusieurs fois: j'y ai laissé deux pantalons que j'aimais bien.*

Une année où, même, les objets se sont révoltés:virus informatique,téléphone portable dès le départ de la maison,matelas surpersonique, oubli d'un repas Marie: "crime de lèse majesté" jusqu'à l'aspirateur tout neuf qui nous a lâché il y a  quelques jours..mais je m'acrroche..

Quelques travaux simples me stabilisent...vive le ménage que j'arrive à faire.

Mais ce début de dépendance m'affole et panique mon entourage: je perds mon indépendance et mon autonomie...finie ma liberté chérie .

J'ai l'impression de ne plus maîtriser ma vie....je ne peux plus conduire ni même me repérer et préfère éviter le monde.

Des jours moyens comme aujourd'hui me permettent de vivre presque normalement.

Mais les bas sont plus nombreux que les hauts.

Restons optimistes, j'espère cet état passager et je vais voir une gentille dame spécialiste jeudi à Rouen (neurochirurgienne)...c'est la tête docteur   !!!

Ce message concernant mes états de santé et d'âme doit être le dernier....oublions ..

Une photo de sérénité de fin d'après-midi à Mers les Bains, lundi.

*Ce qui permettra de les renouveler (NDLR)

Mers les Bains

Un instant de paix

Coucher-de-soleil-Mers-les-Bains.JPG

Automne en baie de Somme, lundi...

 

Retour à l'accueil