Je laisse à mon nègre le soin de rédiger...."Crime de lèse majesté"

J'attendais ce jour pour savoir à quelle sauce j'allais être mangée....Lundi, debout 6h pour un rendez-vous vers 8h à Dieppe, une heure de route en compagnie de mon nègre-chauffeur. Arrivée à la clinique, je rejoins ma chambre et on m'annonce un départ à 11h pour Rouen, un repas étant prévu pour moi. Nous tripotons l'Ipad pour chercher divers renseignements. Le temps passe assez vite ma fois. A deux, c'est mieux. 

10h50, l'ambulance arrive, deux ambulanciers m'embarquent, plutôt sympathiques, très utile en cette période de stress...Nous rejoignons Rouen où il me sera modelé un masque, non pour Carnaval mais pour le passage aux rayons....

Jusque là, tout va presque bien...."C'est rigolo, un truc très chaud sur la figure. Pas de panique ça va refroidir vite. Il ne faut pas bouger pour éviter les craquelures..." Parée pour Halloween.

Le crime se prépare: les ambulanciers en avance n'ont pas pris mon sandwich et au retour personne, sinon mon Cher et Tendre ne s'est inquiété de savoir comment j'allais manger. Le petit dejeuner est déjà très loin. Le goûter arrivera, je patiente....Vers 16h30, point de collation. Mon petit mari s'inquiète de savoir ce qu'il en est. Finalement, un chocolat et barre de céréales feront l'affaire. J'ai eu droit à une madeleine en plus. Je n'apprécie pas que l'on accuse les ambulanciers... je pencherai plutôt pour de l'insouciance...

Je suis très remontée et fais savoir mon insatisfaction d'autant plus que je sens que je risque de rester coincée là encore un certain temps... Il ne se passe rien et je ne suis au courant de rien. 

Mon tendre époux va au nouvelle, et assez fermement demande quelques précisions. Intervention rapide du directeur. Finalement, je peux sortir car seul un rendez-vous pour une simulation m'attend mercredi à Rouen.

Ouf, me voici en route pour la maison.... A décharge du médecin, après le premier examen, tout s'est accéléré et la mise en place du plan d'attaque demande un certain temps car les décisions sont prises collégialement.....

Me faire sauter un repas, un crime !... Espérons que ce sera la dernière fois

( NDLR: moi aussi car en voiture au retour elle m'a saoûlé avec cette histoire).

table du jardinier. assiette végétale

Je rêvais du petit repas pris à la "Table du jardinier" des jardins de l'Abbaye de Valloires en un autre temps plus clément.


Retour à l'accueil