Oui vous avez bien lu et je n'ai pas fait de faute...ver comme ver de terre !

c'est le jardin n° 4 de Anne Blouin et Alessandro Blatto 

paysagistes DPLG (France)

4 transparence du ver

Si vous deveniez un insecte et si vous entriez dans la peau de la terre..

Ce jardin est un voyage dans le ventre d'une tanière, le refuge d'un animal quelconque que les visiteurs traversent ou s'approprient.

Les approcvhes sont multiplent : se sentir taupe ou ver de terre en pénétrant dans un tunnel, mélange de terre et de branchages, synthèse d'un nid et d'un terrier.

4 transparence du ver (2)

On peut aussi le parcourir en profitant des évènements qui l'animent ou  encore observer

le corps sous terre et la tête à fleur de tige, les traces laissées par les animaux, leurs habitats , les différents écosystèmes représentés.

4 transparence du ver (4)

Ce jardin exprime  le désir de plonger un instant dans cette peau de la terre  qui a inspiré tant d'imaginaires, mais il exprime aussi la voluptueuse envie de se laisser envelopper par un torchis un peu bestial.

Le jeu est d'offrir un point de vue bouleversant sur une biodiversité qu'on piétine et qu'on se donne rarement le temps d'observer tout en envoûtant les visiteurs qui vont se transformer en orthoptères, hémiptères, passeriformes.

(commentaire des artistes...)

Pas tout compris ? moi non plus et de toutes façons, je n'aime pas trop être sous terre...

mais j'ai appris ce qu'était un orthoptère, un hémiptère (pas sympa) et un passeriforme.


Retour à l'accueil