Jardin n° 5 créé par Cathy Viviès et Vanessa Farbos, concepteurs de jardin (France).

Comment parler de biodiversité heureuse sans parler de l'Origine du Monde ?

Ce jardin a été inspiré par le tableau de Gustave Courbet et vous invite à porter une attention particulière à l'exubérance végétale initiale et ce que nous risqions d'en faire  si nos envies ne sont pas éclairées par notre conscience.

5 envers du décor

La visite a partie liée avec notre origine mais cette fente peut devenir une faille, une fissure dans l'ordre naturel qui laisse émerger un jardin totalement artificiel avec des végétaux factices comme s'il nous fallait recréer de façon synthétique  pour compenser une biodiversité déclinante.

5 envers du décor (2)

Ce jardin en toc est sous une bulle enfermé sous resptration artificielle.

Plus loin un miroir renvoie notre image , celle des hommes et de leurs préoccupations , de leur rapport à la nature et à ses métaphores.5 envers du décor (3)

Le visiteur passe la tête à travers ce miroir percé et se retrouve confronté à l'envers du décor: le miroir brisé au sol, comme si l'homme n'existait plus sans sa quête obsessionnelle et narcissique d'une image parfaite d'un jardin idéal.

5 envers du décor (4)

Comme s'il était allé trop loin...Le foisonnement à l'origine de l'homme peut-il survivre à sa propre exploitation et à son développement ?

Jusqu'où pouvons-nous organiser le végétal?

Ne risquons-nous pas à terme de retrouver les mêmes jardins à New York, Rio ou Shanghai.Une fois les goûts mondialisés qu'exigera la  poursuite de la beauté universelle ?

Telles sont les questions posées par ce poétique jardin d'avenir .

Etrange impression que ce jardin qui respire et ce bruit de miroir brisé  

quand on s'en approche .

Retour à l'accueil