Jean-Baptiste Godin, fils d'artisan serrurier et créateur de la célèbre manufacture de poêles découvre le socialisme fouriériste et l'expérimente en bâtissant le familistère ou "Palais Social"...à partir de 1859

JB Godin

La cité édifiée à côté de la fonderie, toujours en activité,devait offrir "les équivalents de la richesse" aux ouvriers employés de l'usine et à leur famille.

Familistère Guise (12)

Le Palais comprend d'étonnants pavillons d'habitation collective...ici la façade principale..

Familistère Guise (18)

Habitats collectifs évolutifs selon la constitution de la famille avec un système de cloisons démolissables, couverts avec une verrière aérée où l'on pouvait se réunir et faire des fêtes dont celle du travail pour honorer les ouvriers ou les enfants méritants..

Familistère Guise (20)

Vue de la galerie supérieure..lieu où on pouvait se rencontrer et se réunir nombreux

Familistère Guise (22)

Les pièces étaient vastes et lumineuses pour l'époque:des fenêtres des 2 côtés permettaient l'aération préconisée pour la santé.L'eau était sur les paliers, des rangements étaient prévus.Ici une pièce à vivre..

Familistère Guise (27)

L'hygiène était primordiale..(voir article suivant)

Familistère Guise (21)

Un coin où repasser..

Familistère Guise (28)

Une galerie de familistériens de tous âges..car certains sont nés au familistère , y ont passé leur vie et y sont morts..

Familistère Guise (29)

Godin avait tout prévu..les ouvriers travaillaient à la fonderie, les femmes pouvaient être employées aux travaux les moins rudes, les bébés étaient pris en charge dans une nurserie, puis ils allaient à l'école dans l'enceinte du familistère...

Le 1er mai 1867 il instaura la fête du travail célébrée le 1er dimanche de mai.

A demain pour un complément..

Retour à l'accueil